Née en 1984, Amélie Grould étudie la flûte à bec dès l’âge de 6 ans au CRD du Val Maubuée (77) puis commence la percussion 9 ans plus tard avec Béatrice Répecaud et Jean Geoffroy. Elle y obtient plusieurs récompenses, dont trois prix en 2006 (analyse, musique de chambre, percussion) – et y étudie également l'histoire de la musique, le piano et le jazz. Elle entre ensuite au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe d’Eve Payeur (prix à l’unanimité en 2007), et élargie ses connaissances du répertoire contemporain et du théâtre musical - c’est d’ailleurs pour promouvoir cette musique qu’elle monte en 2009 le Trio Tro ï ka avec Rose Devas et Bénédicte Albanhac.

Depuis quelques années, elle effectue un important travail de musique de chambre (Luciano Berio, Steve Reich, Georges Aperghis, Maurice Ohana...) souvent en collaboration directe avec les compositeurs (Ivo Malec, Yann Maresz, Philippe Hurel, Bruno Giner, François Paris, Martin Matalon, Thierry De Mey, Philippe Leroux...). Elle joue dans différents orchestres (orchestre et maîtrise de Radio France avec le chef Jun Märkl, orchestre de Rungis dirigé par Laurent Gossaert...) et ensembles dont Court Circuit (Metropolis de Martin Matalon pour le film de Fritz Lang au Théâtre de Vilnius), Arcema (création de Nahi d’Isabel Urrutia), 2e2m ou encore l'ensemble C Barré.

En 2013, elle créée, avec la saxophoniste Safia Azzoug, le Phonochrome - association qui a pour but de promouvoir les arts contemporains et expérimentaux – et le duo Les Discordantes avec lequel elle joue des créations mondiales (Chrysalis de Dominique Lemaître pour saxophone ténor et marimba - 2013, Éditions Musicales Rubin; Mer d'Adieux de Jean-Paul Buisson pour saxophone soprano et percussion - 2015). Depuis 2010, elle est membre de Aum grand ensemble. Elle y interprète un répertoire plus proche des nouvelles musiques improvisées et du jazz contemporain.

Attirée par la multidisciplinarité artistique, elle élargit son champ d'action en collaborant notamment avec la danseuse contemporaine Céline Quédeville et la compagnie théâtrale le Théâtre de l'impossible ou encore en jouant Thirteen drums (Maki Ishii) avec la classe de danse contemporaine du CRD du Val Maubuée. Elle créée en 2016, avec son duo Les Discordantes et l'artiste peintre/dessinatrice Yuko Higaki, le projet Nekko, performance où musique et art pictural dialoguent, interagissent, se nourrissent l'une de l'autre. Elle joue depuis 2012 dans Superposition, le nouveau projet de Ryoji Ikeda, expérience sensorielle unique où sons, images, phénomènes physiques, concepts mathématiques, comportements humains et caractères aléatoires se combinent (première mondiale en novembre 2012 au Centre Pompidou). www.ryojiikeda.com/project/superposition

Après avoir enseigné 6 années au CRD du Havre, elle est actuellement professeur au conservatoire de Chelles (Paris-Vallée de la Marne). 


Born in 1984, Amélie Grould studied flute from the age of six years at the Val Maubuée’s music school then begins learning percussion nine years later with Beatrice Répécaud and Jean Geoffroy. She received three highest distinctions in 2006: music analysis, chamber music, and percussion. At the same time she studied music history, piano and jazz (drums).Then she went to a greatest music school in Rueil-Malmaison, where she studied under Eve Payeur (highest distinction unanimously in 2007) and specialized in contemporary music and musical theater - to promote those music styles she created the Trio Tro ï ka with two others percussionists, Rose Devas and Bénédicte Albanhac.

For some years she accomplished an important work of chamber music (Ivo Malec, Yann Maresz, Philippe Hurel, Bruno Giner, François Paris, Martin Matalon, Thierry De Mey, Philippe Leroux...). She plays in several orchestras (she performed amongst other things Chostakovitch, Britten, Saint-Saëns, especially at the Maison de la Radio with the conductor Jun Märkl) and ensembles such as Court Circuit (Metropolis by Martin Matalon for the Fritz Lang's movie at the Vilnius theater), Arcema (Nahi d'Isabel Urutia), 2e2m...

While she grants importance to teaching (Chelles’s music school), she broadens her artistic’s field of action in working with the dancer Céline Quédeville ( performances with theater company le Théâtre de l'impossible), in playing Thirteen drums (Maki Ishii) with contemporary dancing's class at the Val Maubuée’s music school, in playing with the saxophonist Safia Azzoug (they create the Phonochrome and Les Discordantes in 2013) and whith AUM grand ensemble, close to the new improvised music and contemporary jazz.

She plays since 2012 in Superposition, Ryoji Ikeda's new major performance piece, where sound, visuals, physical phenomena, mathematical concepts, human behaviour and randomness - these will be constantly orchestrated and de-orchestrated simultaneously in a single performance piece (world premiere at the Centre Pompidou – Paris).

© Amélie GROULD 2013